Aller au contenu

Sara Tavares comprend mieux que quiconque qu'il faut se raccrocher au rythme pour que ça marche

Sara Tavares
Couverture de Sara Tavares

Il y a une dizaine d'années, sur la scène principale de la salle de concert De Doelen de Rotterdam, se trouvait une jeune femme frêle et toujours en recherche, auteur-compositeur-interprète dans une autre langue que l'anglais. Parfois en portugais, mais surtout en criollo des îles du Cap-Vert a présenté cette Sara Tavares avec un accompagnement minimal, son CD "Mi ma bô" qui lui vaudra plus tard une reconnaissance internationale. Le dimanche après-midi, elle, désormais star mondiale, était de retour aux Pays-Bas pour un concert unique, bien sûr à l'église. Rotterdam.

En effet, l'importance de Rotterdam pour la musique cap-verdienne est considérable. À partir des années 1960, de nombreux Cap-Verdiens sont venus dans le port de Rotterdam parce qu'ils y trouvaient beaucoup de travail. Beaucoup s'y sont installés définitivement. Cela a créé une communauté importante et très soudée dans la ville de la Meuse. Une grande partie de la musique créée à Rotterdam a été enregistrée dans des studios bricolés et envoyée au Cap-Vert, le pays d'origine des Cap-Verdiens. morna.

Le morna est basé sur le portugais fadoqui, comme nous l'avons vu dans le monde entier, est une star du cinéma. Amalia Rodrigues et ses successeurs Mariza (Lisbonne) et Cristina Branco (Coimbra). Le Cap-Vert morna partage beaucoup avec les Portugais, et pas seulement la langue - bien que beaucoup de choses soient chantées en criollo local. Sara Tavares unit les deux cultures en elle et va même au-delà de toutes les frontières. Elle a réussi à puiser musicalement dans l'ensemble de la Lusafrica (tous les pays lusophones du continent africain) et à y ajouter des éléments sénégalais en passant. Elle opère depuis Lisbonne, mais ne se qualifie pas injustement de multiculturelle.

Sara Tavares rassemble une multitude de courants musicaux : morna, saudades, fado, batuco et même des rythmes de... Mozambique. Elle ajoute à cela son énorme présence sur scène. Dans le passé, elle a parfois été trop discrète, ne donnant la priorité qu'aux paroles - souvent religieuses - mais le dimanche 8 mai après-midi, le toit s'est envolé. Bien que sa musique se balance toujours sur des rythmes paresseux et qu'elle semble même introvertie, c'est son sens du timing qui parvient à amener rapidement le public jusqu'au point d'ébullition et au-delà. Elle comprend mieux que quiconque qu'il faut s'accrocher au rythme pour qu'il fonctionne. Là où la plupart des gens pensent percevoir une accélération, il y a en fait un ralentissement rythmique. La tension monte donc rapidement.

Bien que son concert doive être consacré à son dernier CD "Xinti", Tavares a joué un échantillon de son répertoire complet. Sa personnalité sur scène s'est énormément développée : elle tient le public en haleine. Même lorsque les choses deviennent un peu plus intrusives et qu'un danseur macho monte sur scène, elle le laisse faire un moment avant de l'aider à quitter la scène d'un simple geste. Ceux qui pensent multiculturel mort comme une épine dans le pied aurait dû assister à ce concert.

Willem Burgerzaal de Doelen, Rotterdam : Sara Tavares. Participation : dimanche 8 mai après-midi

un de nos membres

Les membres de Culture Press sont copropriétaires de notre coopérative moyennant une petite cotisation mensuelle ou annuelle, et peuvent également contribuer au contenu du site le cas échéant. Pour les membres institutionnels, nous offrons la possibilité de publier leurs communiqués de presse en version intégrale. Tu veux aussi devenir membre ? Tu peux le faire. Rends-toi sur le site cette pageVoir les messages de l'auteur

Petites adhésions
175€ / 12 Maanden
Surtout pour les organisations dont le chiffre d'affaires ou la subvention est inférieur à 250 000 par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
5 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Nombreux membres
360€ / Jaar
Voor culturele organisaties
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
10 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Participe
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Collaboration
Adhésion privée
50€ / Jaar
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Propre compte mastodonte sur notre instance
fr_FRFrançais