Aller au contenu

Keren Levi au Théâtre Kikker avec un documentaire unique et une performance intelligente.

Le documentaire 'Inside Envelopes' de Shelly Kling se débarrasse de l'image bravache que la danse s'impose à elle-même. 'The Dry Piece', en revanche, est une performance qui va au-delà de la provocation et de la séduction par la nudité. A Une belle combinaison.

'Inside Envelopes' est un documentaire unique parce qu'il montre la réalité des créateurs de théâtre et de danse contemporains : travailler dur pour faire aboutir une idée, sans se rabattre sur une recette existante ou des méthodes classiques. Créer un spectacle est toujours une aventure, avec son cortège de luttes, de questions existentielles, de disputes et de désaccords. C'est une pratique qui existe depuis des décennies mais qui est rarement représentée. Ce qui est dommage, car cela permettrait à un public plus large de découvrir de l'intérieur une pratique très inventive et qui change la vie.

La documentariste israélienne Shelly Kling a suivi la chorégraphe et danseuse Keren Levi et sa jeune sœur Reut, également danseuse, alors qu'elles préparaient le spectacle "Envelopes" (2010) avec le musicien et compositeur Tom Parkinson et son frère jumeau et musicien Alex, sans qu'aucun scénario ne soit prêt. Tout le monde participe, tout le monde est responsable, Keren Levi en tant que chorégraphe et initiatrice encore un peu plus.

 

 

Touche-à-tout sans état d'âme, Levi doit faire en sorte que les choses se fassent. Une scène avec la direction du coproducteur Grand Théâtre à Groningue est révélateur. Qu'est-ce que je peux faire de plus que de réaliser une belle performance ?", se demande Levi à voix haute. Comme une véritable créatrice contemporaine, elle a le sentiment de toujours repousser les limites, de toujours demander quelque chose de plus, quelque chose de nouveau, quelque chose de différent à ses collègues, non seulement dans le processus artistique - mais aussi dans le processus de production. Tom Parkinson le dit en souriant à la fin du film : cela a peut-être été l'enfer de temps en temps, mais tout le monde a une fois de plus sauté par-dessus sa propre ombre.

Un quatuor participe également à la performance "The Dry Piece". Levi ne danse pas avec eux, mais il a réalisé la chorégraphie et, avec Assi Weitz, l'installation vidéo, qui joue un rôle majeur dans le spectacle. Une fois de plus, Tom Parkinson a créé la musique. Inspiré par "Le mythe de la beauté" de Naomi Wolf, Levi confronte le spectateur à la nudité de quatre jeunes femmes. Comme Levi le note dans le documentaire : en utilisant des moyens formels, elle peut non seulement faire ressortir la valeur émotionnelle de quelque chose, mais aussi la remettre en question.

The Dry Piece est kaléidoscopique. Les femmes disparaissent lentement dans un flux haletant d'images mises en scène et projetées. La chorégraphie symétrique de l'intérieur et de l'extérieur pour l'œil de la caméra et le public te fait rêver, toi, le spectateur, dans un langage de formes décoratif sans pareil, qui rappelle Bellini, les fractales ou les comédies musicales hollywoodiennes des années 1930. Le flux incessant de nudité féminine ne fascine pas seulement, il confronte aussi, parce qu'il est fabriqué sur place. Des connotations pornographiques, des acteurs qui font de leur mieux, des spectateurs qui n'en ont jamais assez, tout cela soulève la question de savoir où se situe la limite. Qu'est-ce qui fait l'intérêt de la danse et qu'est-ce qui est réduit à un objet obscène et attirant ?

 

 

Bon à savoir
Inside Envelopes et The Dry Piece peuvent encore être vus le 28 mai à . Grenouille de théâtreUtrecht, début à 20h00. To Band", un travail réalisé par Keren Levi et Tom Parkinson avec des jeunes, peut être vu le 31 mai et le 1er juin à l'adresse suivante Théâtre Frascati, Amsterdam. Pour plus d'informations, voir la page d'accueil Keren Levi

Fransien van der Putt

Fransien van der Putt est dramaturge et critique. Elle travaille notamment avec Lana Coporda, Vera Sofia Mota, Roberto de Jonge, João Dinis Pinho & Julia Barrios de la Mora et Branka Zgonjanin. Elle écrit sur la danse et le théâtre pour l'Agence de presse culturelle, Theatererkrant et Dansmagazine. Entre 1989 et 2001, elle a mixé du texte sous forme de son à Radio 100. Entre 2011 et 2015, elle a développé une mineure pour le BA Dance, Artez, Arnhem - sur les processus artistiques et sa propre recherche dans le domaine de la danse. Dans le cadre de son travail, elle accorde une attention particulière à l'importance des archives, de la notation, du discours et de l'histoire du théâtre par rapport à la danse aux Pays-Bas. Avec Vera Sofia Mota, elle fait des recherches sur le travail de l'artiste de vidéo, d'installation et de performance Nan Hoover pour le compte de www.li-ma.nl.Voir les messages de l'auteur

Petites adhésions
175€ / 12 Maanden
Surtout pour les organisations dont le chiffre d'affaires ou la subvention est inférieur à 250 000 par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
5 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Nombreux membres
360€ / Jaar
Voor culturele organisaties
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
10 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Participe
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Collaboration
Adhésion privée
50€ / Jaar
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Propre compte mastodonte sur notre instance
fr_FRFrançais