Aller au contenu

L'émission Mondo de VPRO a été hier un exemple pour toutes les télévisions artistiques (indice : perturbation des règles !).

Les artistes ne devraient pas parler, ils devraient faire. Sauf si leur art consiste à parler, bien sûr. Bien qu'encore une fois, les acteurs qui parlent de leur métier sont souvent insupportables. C'est plus fort qu'eux, ils ne sont pas formés ou façonnés pour une existence de personnalités médiatiques. C'est pourquoi les programmes artistiques à la télévision représentent souvent un défi pour les patrons de l'audiovisuel - et pour les téléspectateurs.

Mondo, l'émission qui a remplacé Boeken (parler des écrivains avec les écrivains) et Vrije Geluiden (parler de la musique avec les musiciens et les compositeurs) est également un véritable défi. Même un observateur professionnel de l'art comme moi s'est parfois trouvé désengagé par l'apparence souvent outrageusement arrogante des invités masculins en particulier et par le traitement continuellement impuissant de la présentatrice Nadia Moussaid. Elle a d'autres atouts dans sa manche, mais cela ne se voit pas toujours dans Mondo.

Le design comme solution ?

Le 18 octobre 2020, il s'est donc bel et bien passé quelque chose. Mondo était soudain devenu une émission optimiste. Et cela en ces temps où les lamentations et les deuils sur les lockdowns et les faillites imminentes dominent partout. Qu'est-ce qui se passe ?

Il s'agissait de Design. Le mot que nous avons le droit d'écrire avec une majuscule aux Pays-Bas depuis quelques décennies maintenant. À l'occasion de la Semaine du design néerlandais, qui se déroulera cette année entièrement en ligne pour une raison bien connue, Mondo a présenté des artistes dont le travail principal consiste à trouver des solutions. Et s'il y a un besoin criant de quelque chose à notre époque, c'est bien de penser à des solutions.

Intime

Nous avons vu une artiste à la recherche des pigments naturels qui rendent les œuvres de Rembrandt et de Van Gogh si irrésistibles. Le travail de Claudy Jongstra est mondialement connu pour une raison : il combine l'esthétique avec la forme et une histoire inspirée sur un avenir durable. Le gilet Body Wonders de Pauline Van Dongen a offert le moment le plus intime de la soirée, car il a fait à Nadia Moussaid des choses qui n'étaient ni préparées ni convenues.

Tous les freins semblaient désactivés après cette scène, au cours de laquelle des sensations indivisibles ont envahi l'hôte. Le fait qu'il ait été possible de s'appuyer ensuite sur un feu rouge, qui pouvait désormais être coronaproofed to green that way grâce à Govert Fliint, a rendu tout cela encore plus tactile.

Moule

Ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est la boîte à mort Micellium de Bob Hendrikx. Maintenant que chaque Allerhande a une recette qui implique la fermentation, ce n'était qu'une question de temps avant que nous puissions aussi l'envisager comme une solution à la mort. Pourquoi cacher un cadavre dans un cercueil rempli de produits chimiques quand tu peux déjà le présenter aux champignons qui le transformeront en nutriments utiles à la nature.

Quand je te regarde, je vois surtout un gros sac de compost", ai-je cru entendre Hendrikx dire à Nadia Moussaid, et c'était un compliment. Avec cela, l'humour était de retour à l'heure de l'art parfois trop sérieux de VPRO, et il était plus que bienvenu.

Ischa Meijer

C'est peut-être l'air du temps, que j'en ai tant envie, mais cette légèreté que Mondo a eue hier est rare. Lorsqu'il s'agit de livres, de théâtre ou d'arts visuels, il n'y a presque jamais de place à la télévision pour une touche de légèreté. C'est possible, car de grands artistes comme Ischa Meijer et - dans un autre ordre d'idées - Adriaan van Dis ont apporté de la légèreté à des sujets sérieux et compliqués. Non pas que l'art soit compliqué, mais les artistes peuvent parfois être difficiles à ce sujet. Tu as alors besoin d'un de ces animateurs sympathiques pour éclaircir les choses.

Cette perturbation est aussi ce qui rend Podium Witteman si fin. Un humoriste dépressif doté d'un talent musical supérieur à la moyenne et un jeune chien suffisent à mettre l'hôte de tous les hôtes Paul Witteman mal à l'aise. C'est ce qui rend l'émission plus décontractée.

Pour VPRO, la question est donc de savoir qui va déstabiliser Nadia Moussaid et ses invités. Peut-être que ce gilet Body Wonders de Pauline van Dongen est une solution ?

Wijbrand Schaap

Journaliste culturel depuis 1996. A travaillé comme critique de théâtre, chroniqueur et reporter pour Algemeen Dagblad, Utrechts Nieuwsblad, Rotterdams Dagblad, Parool et des journaux régionaux par l'intermédiaire d'Associated Press Services. Interviews pour TheaterMaker, Theatererkrant Magazine, Ons Erfdeel, Boekman. Auteur de podcasts, il aime expérimenter les nouveaux médias. Culture Press est l'enfant que j'ai mis au monde en 2009. Partenaire de vie de Suzanne Brink Colocataire d'Edje, Fonzie et Rufus. Cherche et trouve-moi sur Mastodon.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5€ / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais