Aller au contenu

Un Don Giovanni sans Don avant lui, sans scrupules et sans illusions, mais avec quelques femmes nues. #hf10

 Par Wijbrand Schaap

De temps en temps, un metteur en scène de théâtre se lève et veut exposer le vide qui l'entoure. Qu'il s'agisse du vide en lui (ou elle) même, ce jeune metteur en scène le découvre généralement une vingtaine d'années plus tard, une fois qu'il est devenu un peu moins vide. C'est comme ça que ça se passe.

Il ne faut donc pas s'étonner que le jeune et exceptionnellement beau réalisateur polonais Grzegorz Jarzyna réalise une adaptation de l'œuvre de Mozart. opéra Don Giovanni. Après tout : cette pièce de théâtre musical parle d'un homme à la tête vide qui peut avoir toutes les femmes qu'il désigne et qui, par conséquent, finit mal. Qu'il s'agisse d'une adaptation moderne dans laquelle son ineffabilité juvénile veut parler de l'ennui et de la futilité de l'homme moderne ? Il fallait s'y attendre. Par conséquent, nous voyons un Don Giovanni sans Don avant lui, sans scrupules et sans illusions, mais avec quelques femmes nues, le sang nécessaire et l'opéra en arrière-plan.

Si seulement cela s'était arrêté là.

Mais non.

Pour accentuer la vacuité de nos vies modernes, Jarzyna fait entièrement réécouter l'opéra par les acteurs. Ils se synchronisent donc avec enthousiasme sur une version de Don Giovanni de Mozart qui n'est pas très bien chantée et interprétée. Au début, ont-ils encore fait quelque chose avec des relativisations extrêmes de textes connus ? Mozart-Après avoir écouté les airs, la direction s'est ralliée à la grandiloquence gothique du compositeur qui, plus tard, ne parviendrait pas à terminer un autre requiem célèbre. L'humour, pour autant qu'il ait été présent au début, a déjà quitté les lieux depuis longtemps.

C'était une soirée pourrie, cette dernière première pendant la. Festival de Hollande 2010. Une soirée qui vous laisse aussi très perplexe sur les raisons pour lesquelles Pierre Audi, lui-même metteur en scène d'opéra non démérité, a tenu à avoir cette adaptation d'opéra bancale, insipide et irréfléchie dans son festival. La pièce date également de 2006, elle a donc connu son meilleur temps sur les planches. C'est d'ailleurs ainsi que les acteurs se sont défendus : sans grand plaisir et un peu pudibonds, mais c'est peut-être là l'âme polonaise.

Mais ensuite, quand tu regardes qui sera à Toneelgroep Amsterdam Si vous pensez que Grzegorz va faire une mise en scène, le déclic se produit. Grzegorz lui-même rejoint le Toneelgroep Amsterdam pour mettre en scène Phaedra, et c'est donc probablement le chef du TA, Ivo van Hove, qui a chuchoté à son bon ami Pierre Audi de laisser nos amis polonais sortir cette vieille pièce de l'étagère. Pour que nous puissions déjà nous y habituer. À ce style qui, soit dit en passant, ressemble un peu au travail de Van Hove avant qu'il ne cesse de faire des plateaux de cinéma pour se consacrer exclusivement à la scène nue.

Bien. Nous attendons au moins un peu plus de contenu de la part de notre ami de Varsovie en novembre.

Amélioré par Zemanta

Wijbrand Schaap

Journaliste culturel depuis 1996. A travaillé comme critique de théâtre, chroniqueur et reporter pour Algemeen Dagblad, Utrechts Nieuwsblad, Rotterdams Dagblad, Parool et des journaux régionaux par l'intermédiaire d'Associated Press Services. Interviews pour TheaterMaker, Theatererkrant Magazine, Ons Erfdeel, Boekman. Auteur de podcasts, il aime expérimenter les nouveaux médias. Culture Press est l'enfant que j'ai mis au monde en 2009. Partenaire de vie de Suzanne Brink Colocataire d'Edje, Fonzie et Rufus. Cherche et trouve-moi sur Mastodon.Voir les messages de l'auteur

Petites adhésions
175€ / 12 Maanden
Surtout pour les organisations dont le chiffre d'affaires ou la subvention est inférieur à 250 000 par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
5 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Nombreux membres
360€ / Jaar
Voor culturele organisaties
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
10 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Participe
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Collaboration
Adhésion privée
50€ / Jaar
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Propre compte mastodonte sur notre instance
fr_FRFrançais