Aller au contenu

Concertzender se bat à nouveau pour sa vie

Pour la énième fois en plus de 30 ans d'existence, le coloré... Concertzender s'effondre. C'est pourquoi un concert de bienfaisance sera organisé au Amstelkerk à Amsterdam. De grands noms comme Liza Ferschtman, Yuri Honing, Erik Bosgraaf et le quatuor Ragazze se produiront gratuitement, pour soutenir la station qui diffuse tant d'enregistrements en direct de leurs concerts. J'y ai moi-même commencé ma carrière en tant que producteur radio en 1995. donner généreux ! Pour moins de deux tonnes par an, la station restera à l'antenne.

Tout a commencé en beauté en 1983. Pour faire contrepoids à la "chaîne bavarde" Hilversum 4, un club de bénévoles décide de diffuser lui-même de la musique sérieuse sous la devise "peu de mots, beaucoup de musique". La sympathie est grande : le violoniste Theo Olof soutient le projet, Jan Wolff met à disposition le grenier de l'Ysbreker comme studio d'émission et l'éditeur Donemus fait don de quarante albums. En dix ans, la station est passée d'une émission locale à une station diffusant 24 heures sur 24 et pouvant être écoutée dans tout le pays. Elle diffuse exclusivement de la "musique sérieuse", du jazz à la musique du monde et du classique à l'avant-garde et à la pop expérimentale.

application pour les chaînes de concertsMalgré la grande reconnaissance du public et des politiciens, Concertzender a été menacé à plusieurs reprises de fermeture, mais comme un véritable avocat du diable, il a réussi à l'éviter à chaque fois. En 1995, l'aide est venue d'une source très inattendue, la station commerciale Veronica. Celle-ci a abandonné deux ans plus tard, après quoi le Concertzender a été intégré au système public. Mais ce sauvetage n'a pas duré non plus : en 2006, la nouvelle station Radio 6 a commencé à émettre depuis ses ondes. Depuis lors, Concertzender, redevenu indépendant, lutte à nouveau pour sa survie.

Récemment, nos deux principaux sponsors se sont désistés", explique le directeur Sem de Jongh. Il s'agit du Muziekcentrum Vredenburg et de Conclusion, qui représentent ensemble une tonne sur un budget total de 170 000 euros. Il était prévu que nous fassions partie des activités du nouveau centre culturel de Vredenburg. TivoliVredenburg, où nous étions censés obtenir notre propre studio. Mais la construction a pris du retard, des problèmes financiers sont apparus et, depuis 2014, Vredenburg ne relève plus de la municipalité d'Utrecht, mais de la fondation TivoliVredenburg. Cette dernière souhaite toutefois continuer avec nous, mais à plus petite échelle. Nous avons donc enregistré le tout premier concert dans la grande salle rénovée et nous avons également la première pour Hertz. Le deuxième sponsor principal Conclusion a obtenu un autre directeur, qui ne s'intéresse guère à la musique.'

Néanmoins, De Jongh reste optimiste : "Dans le contexte de la récession, notre base de donateurs a augmenté de quatre pour cent ces dernières années, et nous espérons l'augmenter encore avec ce concert de bienfaisance. Ce qui est formidable, c'est que les musiciens, sans exception, ont répondu avec enthousiasme ; nous avions le programme prêt en quelques jours, avec de grands noms en plus. Cela nous aide beaucoup, car le public est prêt à acheter un billet, mais exige tout de même quelque chose de substantiel en retour.'

De Jongh reconnaît qu'il est difficile de recruter de nouveaux donateurs, car le Concertzender n'est pas distribué sur les ondes : "Nos auditeurs potentiels sont généralement un peu plus âgés et n'aiment pas écouter via Internet, c'est pourquoi nous sommes en pourparlers interminables avec les sociétés de câblodistribution. UPC transmet notre signal, mais pas Ziggo, et nous sommes donc loin d'être entendus partout. Mais nous continuons à essayer. Notre prochain projet est d'entrer à La Haye, puis nous atteindrons au moins les quatre grandes villes.'

Sem de Jongh
Sem de Jongh

Lorsque le Concertzender a commencé à être le pendant d'Hilversum 4, quelle est la relation avec la Radio 4 d'aujourd'hui ? De Jongh : "La douleur de 2006, lorsque nous avons été sacrifiés pour Radio 6, est maintenant passée. Nous travaillons même beaucoup ensemble. Pour VPRO, nous réalisons tous les enregistrements en direct d'événements tels que la semaine musicale Gaudeamus et November Music. Mais Omroep Max et AVROTROS frappent aussi à notre porte pour des enregistrements de concerts. Nous recevons une petite rémunération pour cela.

La question se pose de savoir pourquoi les auditeurs devraient payer pour le Concertzender, alors qu'ils peuvent écouter Radio 4 gratuitement. Nous sommes essentiellement différents", déclare De Jongh. '[Tweet "Sem de Jongh : Le Concertzender est une station orientée vers la musique, Radio 4 est orientée vers l'audience, qui diffuse ce qu'elle pense que l'audience veut entendre.'"] Nous sommes une station axée sur la musique, ils sont axés sur l'audience. En d'autres termes, ils diffusent ce qu'ils pensent que le public veut entendre, tandis que nous présentons de la musique que nous pensons être d'une grande importance. Ce faisant, nous accordons beaucoup d'attention aux compositeurs et aux styles moins connus. Cela va des ragas indiens à Bach, en passant par la musique électronique et la pop d'avant-garde. De plus, nous ne jouons jamais de parties, mais uniquement des œuvres complètes. Nous recevons des réactions de reconnaissance du monde entier. Par exemple en Inde, où les ragas intégraux sont rarement entendus à la radio.

Tu peux aussi soutenir ConcertZender en effectuant des achats sur Internet par le biais de leur site web. Sponsorkliks à faire.          

37 commentaires sur “Concertzender vecht opnieuw voor zijn leven”

  1. Cher Sem, il s'agissait d'une émission de VPRO. Le budget d'enregistrement était géré par MAX à l'époque, c'est pourquoi nous avons payé cette facture au nom de Radio4.
    Dans l'article, on a maintenant l'impression que MAX frappe à la porte de Concertzender (avec une certaine régularité) pour des enregistrements de concerts. Ce n'est pas le cas.
    Cordialement, Russell

  2. Cher Russell, je me souviens d'une belle rencontre avec Max, en 2012. C'était à propos de la semaine musicale de Gaudeamus, que nous avons enregistrée dans son intégralité. En retour, nous avons ensuite été autorisés à envoyer une facture à Max. salutations,
    Sem

  3. Vérifie les faits ! MAX n'a jamais sollicité Concertzender pour des enregistrements de concerts. Ceci concernant "Mais Omroep Max et AVROTROS frappent aussi à notre porte pour des enregistrements de concerts. Nous recevons une petite rémunération pour cela."

Les commentaires sont fermés.

Thea Derks

Thea Derks a étudié l'anglais et la musicologie. En 1996, elle a terminé ses études de musicologie cum laude à l'université d'Amsterdam. Elle s'est spécialisée dans la musique contemporaine et a publié en 2014 la biographie 'Reinbert de Leeuw : man or melody', saluée par la critique. Quatre ans plus tard, elle a terminé 'Un bœuf sur le toit : la musique moderne dans le vogevlucht', qui s'adresse surtout aux profanes intéressés. Tu peux l'acheter ici : https://www.boekenbestellen.nl/boek/een-os-op-het-dak/9789012345675 En 2020, la 3e édition du Reinbertbio est parue,avec 2 chapitres supplémentaires décrivant la période 2014-2020. Ceux-ci sont également parus séparément sous le titre Final Chord.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5€ / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais