Aller au contenu

Le festival "Alba Rosa Viva" met en scène un compositeur oublié

Ce dimanche 28 septembre, Utrecht accueillera le festival d'une journée. Alba Rosa Viva lieu, en l'honneur des 125e anniversaire de naissance d'Alba Rosa Viëtor. Alba Rosa qui ? !!! Eh bien, Alba Rosa Viëtor était une violoniste et compositrice italienne qui est née Alba Rosa à Milan en 1889. En 1919, elle a épousé l'homme d'affaires néerlandais Jan Freseman Viëtor et en 1979, elle est décédée à Fort Lauderdale, à un peu moins de quatre-vingt-dix ans. De son vivant, elle a célébré des triomphes sur trois continents différents en tant que violoniste et compositrice, mais peu après sa mort, elle est tombée dans l'oubli.

Pour attirer à nouveau l'attention du public sur sa musique, son fils Hendrik Viëtor (décédé en 2010) et sa nièce Mary van Veen-Viëtor (décédée en 2012) ont créé en 2009 la Fondation Alba Rosa Viëtor. Celle-ci tente d'intéresser les musiciens, les instituts de formation et les organisateurs de concerts à son œuvre et a également initié le livre. L'histoire d'alba Rosa Viëtorqui a été publié en 2009. Il contient ses propres mémoires, remarquablement rédigées, ainsi que des articles sur ses compositions rédigés par Ruby Tilanus, Peter Fraser MacDonald et Paul Janssen.

Le livre comprend également un CD de cinq de ses morceaux, qui illustrent bien son savoir-faire. Elle n'était pas une grande dame de la musique, mais elle n'était pas non plus sourde aux derniers développements. C'est ce qui ressort par exemple de sa fougueuse Sonate pour violon de 1937. Après sa création, les critiques du Times Herald et The Washington Post ses "modernités efficaces" et ses "rebondissements vifs et surprenants", tandis que la Étoile du soir décrit comment elle "explore toutes les possibilités du piano, en termes d'étendue et de nouvelles combinaisons d'intervalles et de timbres".

De même, l'œuvre orchestrale Mediolanum de 1950 - qui rappelle simultanément l'idiome impressionniste de Debussy et le monde sonore incendiaire de Chostakovitch - a reçu de bonnes critiques. Par exemple, le Étoile du soirLe rythme martial du premier mouvement suggère des armées en marche avec ses battements de tambour répétitifs. Il évoque la victoire et la détermination.' Mediolanum sera interprété lors du concert final par l'Utrechtsch Studenten Concert, sous la direction de Bas Pollard.

Elle illustre l'ambition du festival mis en place par la pianiste Reinild Mees. Non seulement elle veut remettre l'œuvre de Viëtor sur la carte à l'occasion du festival, mais elle souhaite également créer une continuité à cette fin. Par exemple, il y a un concours de composition pour les compositeurs de moins de 35 ans, dont le jury est composé de... Willem Jeths. Parmi les sept finalistes figure bien une femme, Mathilde Wantenaar, qui a remporté en 2012 le prix d'encouragement de l'. Concours de composition féminine du MCN. Il y aura également des ateliers d'improvisation pour les jeunes musiciens et le festival s'ouvrira avec des pianistes de moins de 16 ans interprétant des œuvres de Viëtor.

histoires
L'un des temps forts du festival est le concert du dimanche après-midi du Storioni Trio, qui interprète des trios pour piano de Clara Schumann, d'Alba Rosa Viëtor et de sa contemporaine Rebecca Clarke ; ces trios figurent également sur le nouveau CD qu'ils présentent cet après-midi. Clarke, d'ailleurs, était une contemporaine de Viëtor qui combinait également la pratique du violon (alto) et la composition.

[Tweet "Un CD entièrement dédié aux compositrices se démarque encore anno 2014"] Un CD entièrement dédié aux compositrices se démarque encore en 2014, car la plupart des CD ne contiennent que des pièces d'hommes. En même temps, cette belle initiative donne à réfléchir, car même au XXIe siècle, pourquoi met-on encore la musique des femmes dans un coin à part ?

Dans le livret du CD, l'auteur regrette que ces "compositrices douées aient été empêchées de composer par leur rôle imposé de femmes", mais conclut que leur musique peut sonner plus "féminine" que celle de leurs collègues masculins. Aussi bien intentionnée qu'elle soit, elle affirme les rôles et une écoute ouverte est hors de question après une telle introduction.

Et c'est dommage, car Viëtor, Clarke et Schumann maîtrisent parfaitement leur métier. Heureusement, leurs œuvres sont interprétées sans parti pris et avec verve par le violoniste Wouter Vossen, le violoncelliste Marc Vossen et le pianiste Bart van de Roer. Le lyrisme intense et l'inventivité mélodique de Schumann font l'objet d'une interprétation magnifiquement vivante, et le trio avec piano de Clarke, parfois sombre et agité, possède une énergie contagieuse. Les trois messieurs parviennent également à capter le cœur de l'atmosphère du Trio pour piano en mineur de Viëtor, qui passe de la mélancolie à la jubilation.

Ce dimanche, la musique de Viëtor sera replacée dans le contexte de l'époque avec des chansons de Grieg, Elgar et Poulenc, entre autres, interprétées par la soprano Maria Fiselier, la mezzo-soprano Laetitia Gerards et la pianiste Reinild Mees. Le concert Utrechtsch Studenten met en scène deux œuvres orchestrales de Viëtor aux côtés de musiques orchestrales de Ravel et Prokofiev. Curieux de voir quelle musique est perçue comme "masculine" et laquelle comme "féminine".

Thea Derks

Thea Derks a étudié l'anglais et la musicologie. En 1996, elle a terminé ses études de musicologie cum laude à l'université d'Amsterdam. Elle s'est spécialisée dans la musique contemporaine et a publié en 2014 la biographie 'Reinbert de Leeuw : man or melody', saluée par la critique. Quatre ans plus tard, elle a terminé 'Un bœuf sur le toit : la musique moderne dans le vogevlucht', qui s'adresse surtout aux profanes intéressés. Tu peux l'acheter ici : https://www.boekenbestellen.nl/boek/een-os-op-het-dak/9789012345675 En 2020, la 3e édition du Reinbertbio est parue,avec 2 chapitres supplémentaires décrivant la période 2014-2020. Ceux-ci sont également parus séparément sous le titre Final Chord.Voir les messages de l'auteur

Petites adhésions
175€ / 12 Maanden
Surtout pour les organisations dont le chiffre d'affaires ou la subvention est inférieur à 250 000 par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
5 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Nombreux membres
360€ / Jaar
Voor culturele organisaties
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
10 abonnements d'essai à la lettre d'information
Tous nos podcasts
Participe
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Publie toi-même des communiqués de presse
Propre compte mastodonte sur notre instance
Collaboration
Adhésion privée
50€ / Jaar
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Donne ton avis sur nos politiques
Connaître les finances de l'entreprise
Archives exclusives
Propre compte mastodonte sur notre instance
fr_FRFrançais