Aller au contenu

Il y a aussi des problèmes avec la région du Limbourg (et les gens soupçonnent les conseillers d'être arbitraires et préventifs)

Le jour du budget, le collège des députés de Maastricht décidera de l'avenir de plusieurs institutions culturelles du Limbourg. Le collège se réunit autour de 2,2 millions d'argent supplémentaire et donc de la survie des institutions culturelles. Ces millions sont devenus disponibles après que le député Ger Koopmans a décidé, à la mi-août, de prélever la subvention accordée à l'Académie Jan van Eyck et à l'Opéra Zuid sur le budget ordinaire et non sur le pot culturel. Ce qu'il devrait également rencontrer, c'est le fonctionnement du pot de la culture.

En mai dernier, le Culture Tank (comité consultatif de la culture du Limbourg) a conseillé le membre de l'exécutif provincial Koopmans sur la manière de dépenser les plus de 11 millions sur la période du plan culture 2021-2024 et de la sous-infrastructure 2021-2022. Les institutions ayant le statut de plan culturel reçoivent des subventions de fonctionnement et appartiennent au top culturel. La sous-infrastructure peut être considérée comme un vestibule et se compose de subventions de projets sur deux ans.

Système de points

L'avis a conduit à critiques virulentes dans les médias en raison du manque d'argent pour le Limbourg du Nord et le Limbourg central. Seule une institution du Limbourg central contre 20 du Limbourg méridional a reçu le statut de plan de culture. Le commissaire Koopmans a répondu début juin à Radio L1Il y a six ans, lorsque je suis devenu député, j'ai toujours dit que la répartition des subventions culturelles dans la province devait être améliorée. Mais les conseils du Culture Tank n'améliorent pas la situation'. Le réservoir culturel a ensuite répondu aux questions du VVD que "l'évaluation objective et primaire a été faite sur la base du système de points".

Le centre de gravité culturel du Limbourg se trouve depuis des années dans le sud. Cependant, pour encourager les institutions du sud à programmer en dehors de la région, seul 1 point supplémentaire est disponible. Des exemples du problème de la répartition géographique existent également au Conseil de la culture et au Fonds des arts du spectacle. Le premier a choisi la compagnie de danse Club Guy et Roni au détriment de Scapino Rotterdam en raison de son implantation à Groningue. Les deux compagnies ont reçu une évaluation positive mais le conseil a dû faire un choix par le ministre.

Au Performing Arts Fund, en raison du budget beaucoup plus faible dont ils disposent, ils ont "a accordé moins d'importance à la dispersion dans l'évaluation. Les problèmes ont maintenant été surmontés grâce à 15 millions d'argent supplémentaire du cabinet pour le fonds des arts de la scène. Scapino Rotterdam a encore été subventionné par une majorité de la Chambre basse en juin. Il s'avère qu'avec les budgets disponibles, les comités consultatifs ne peuvent pas forcer la répartition géographique sans sacrifier la qualité artistique. La question qu'un comité consultatif doit se poser au préalable est de savoir si son mandat est réalisable.

Festival d'Orlando

Prenons un exemple concret. Le système de points est en jeu dans le lobby pour la survie de l'Orlandofestival. Le festival Orlandofestival est organisé par Stichting Kamermuziek Limburg (SKL) depuis 38 ans et consiste en 40 concerts de musique de chambre. Le festival de musique de chambre n'a obtenu aucun point dans la section "gestion saine" et a donc été exclu du financement provincial.

Dans une lettre datée du 28 mai adressée au collège, SKL a fait part de son étonnement quant à "la soudaine chute de l'évaluation" qui n'est pas "objectivement inexplicable". Elle souligne des inexactitudes factuelles et des conclusions erronées dans la lettre. En l'absence de réponse de la Banque de la culture, la fondation a demandé au cabinet de conseil Berenschot de réaliser une contre-expertise.

Sensibilisation du public

Dans les conseils, à la rubrique "Atteinte du public", la Banque de la culture affirme que "les publics traditionnels sont limités et vieillissants". Ce sera certainement le cas à plus long terme, mais pas pour la période concernée. Berenschot cite une étude de SCP (The Social Cultural Planning Office) qui a calculé que les Pays-Bas compteront 3,3 millions de personnes âgées de plus de 65 ans en 2020 et environ 4,1 millions en 2030. Berenschot souligne également une omission de la Banque de la culture. À savoir qu'elle ne dit rien sur l'augmentation de l'audience de 23%.

Ainsi, la notation de la Banque de la culture sur les cinq éléments qui constituent des "opérations saines" s'avère être un tirage au sort. Berenschot a comparé l'évaluation d'Orlando avec celle d'autres institutions. Un total de quatre points pouvait être attribué pour les revenus propres, le risque financier, l'atteinte du public, le Code de gouvernance Culture et le Code de pratiques équitables. On peut lire que dans une institution, une seule composante a été expliquée et qu'elle a pourtant obtenu 3 points sur 4. Pour plusieurs candidatures, la Banque de la culture a émis des doutes sur les revenus propres, le risque financier et l'atteinte du public. Ce n'est que dans le cas de la SKL qu'elle a obtenu un zéro pointé. Berenschot conclut qu'il y a "une divergence d'opinion entre la SKL et la Banque de la culture sur ce qui constitue des opérations commerciales saines". Il entend par là que les critères ont été appliqués de manière arbitraire.

Les comités consultatifs pour la culture sont là pour juger les institutions sur leur valeur artistique et pour empêcher l'arbitraire politique dans l'attribution des subventions. Dans le Limbourg, il semble que ce soit l'inverse. La question est de savoir quelle considération le député fera lors de l'attribution des 2,2 millions d'argent supplémentaire.

J'apprécie cet article !

Blij met dit verhaal? Laat je waardering blijken met een kleine bijdrage! Zo help je onafhankelijke cultuurjournalistiek in stand houden. (Zie je geen knop hieronder, gebruik dan deze link: don!)

Vlot doneren
Faire un don

Pourquoi faire un don ?

Nous sommes convaincus qu'un bon journalisme d'investigation et des informations de fond expertes sont essentiels pour un secteur culturel sain. Il n'y a pas toujours l'espace et le temps pour cela. Culture Press veut fournir cet espace et ce temps, et les rendre accessibles à tous GRATUITEMENT ! Que tu sois riche ou pauvre. Merci à dons Grâce à des lecteurs comme toi, nous pouvons continuer à exister. C'est ainsi que Culture Press existe depuis 2009 !

Tu peux aussi Devenir membreEt transforme ton don unique en un soutien durable !

Wijbrand Schaap

Journaliste culturel depuis 1996. A travaillé comme critique de théâtre, chroniqueur et reporter pour Algemeen Dagblad, Utrechts Nieuwsblad, Rotterdams Dagblad, Parool et des journaux régionaux par l'intermédiaire d'Associated Press Services. Interviews pour TheaterMaker, Theatererkrant Magazine, Ons Erfdeel, Boekman. Auteur de podcasts, il aime expérimenter les nouveaux médias. Culture Press est l'enfant que j'ai mis au monde en 2009. Partenaire de vie de Suzanne Brink Colocataire d'Edje, Fonzie et Rufus. Cherche et trouve-moi sur Mastodon.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5 / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais