Aller au contenu

Festival de Hollande 2016 : urgent, stimulant et invitant.

Jamais le Holland Festival ne s'est placé au centre de la société telle qu'elle est aujourd'hui. Le programme 2016 est imprégné de l'époque turbulente dans laquelle nous vivons. Les Pays-Bas assurent la présidence de l'Union européenne ce printemps. La directrice artistique Ruth Mackenzie s'est emparée de ce fait sans fard pour donner à l''Europe' une large place dans la programmation. Lors de la présentation du programme, elle a appelé "l'Europe".Les limites de l'Europe comme mots-clés. À partir de là, elle et son équipe ont choisi un théâtre "urgent, politiquement chargé", "stimulant et innovant".

Une déclaration politique pour ou contre l'Europe ? Ce n'est certainement pas ce que propose le Holland Festival. Tu peux regarder l'Europe sous des angles étonnants. C'est la raison d'être de Mackenzie. Il n'est pas facile d'avoir une opinion simple et globale sur un sujet aussi complexe que l'Europe. L'art peut nous aider à regarder le monde d'une manière différente, dit Mackenzie. C'est là qu'elle voit une tâche pour le Holland Festival.

Scène mondiale

Le résultat est un programme avec un mélange impressionnant de cultures très différentes. Les productions néerlandaises occupent une place plus importante que les autres années. Le Holland Festival estime qu'elles méritent une scène mondiale.

Le bord de l'Europe se réfère, comme le souligne Mackenzie, non seulement aux pays situés à la périphérie de l'Europe à partir desquels des spectacles sont programmés (tels que l'Estonie et l'Ukraine). Il s'agit également de personnes situées au milieu de l'Europe qui sont, d'une manière ou d'une autre, en marge de la société Le bord de l'Europe.

Invitation

Aussi novateur que soit le nombre de représentations, le programme semble s'adresser à tout le monde. Le Holland Festival vise à faire passer le seuil de la porte à de larges pans de la population, y compris à ceux qui se sentent habituellement éloignés de ce qui se passe dans les théâtres et les salles de concert.

Die Stunde da wir nichts voneinander wussten'. Photo Armin Smailovirc
Die Stunde da wir nichts voneinander wussten'. Photo Armin Smailovirc

Le festival s'ouvre remarquablement avec la production internationale Die Stunde da wir nichts voneinander wussten' (Le jour où nous n'avons rien perdu) par le théâtre Thalia de Hambourg (4 - 6 juin). Le dramaturge Peter Handke est l'une des figures de proue du théâtre expérimental des années 1960 et 1970. Ce n'est même pas si vieux que ça. Pourtant, cette pièce de 1991 a incité le duo de metteurs en scène. Ene-Liis Semper et Tiit Ojasoo d'Estonie pour la mettre à jour. Ils ont réécrit la pièce en tenant compte des derniers développements en Europe. Handke lui-même s'est montré curieux du résultat.

Gratuit

L'intention "sociale" du Holland Festival se manifeste dans plusieurs événements gratuits. Sur la place Leidseplein, le "Chauvinism Scanner" du collectif théâtral basé à Vienne a été présenté. Le divertissement de Dieuoù tu peux être testé sur ton degré de xénophobie. En collaboration avec le Stedelijk Museum, l'installation artistique interactive Demain est la question Par un artiste thaïlandais Rirkrit Tiravanija dans laquelle la distance entre l'artiste et le spectateur est réduite au minimum. Free est aussi La transmigration de Morton F. de Sjaron Minailo, Anat Spiegel et Joan la Barbara, un "opéra numérique, un rituel et un jeu d'ordinateur en un" : à suivre par toute personne disposant d'une connexion Internet.

Les six concerts avec des musiciens de haut niveau du Holland Festival Proms au Concertgebouw, un événement qui pourrait devenir une tradition aussi proche que la "Night of the Proms" à Londres, s'adressent également à un large public. Autre surprise : AAA 'Pop-Art', où l'artiste pop américain Son Lux et son trio jouent leur folk/avant-garde en collaboration avec l'orchestre du Concertgebouw.

La venue de Xia', Wunderbaum. Photo Mick Otten New Turn Productions
La venue de Xia', Wunderbaum. Photo Mick Otten New Turn Productions

Pas moins de quatre fois, l'excentrique troupe de théâtre néerlandaise... Wunderbaum au programme. L'idéalisme et la volonté de changer le monde sont le sujet de "Stop acting now", un spectacle autour d'un film dans lequel les membres de Wunderbaum s'attaquent à la société avec leurs idées et leurs idéaux. 'Privacy' est le résultat d'une collaboration unique entre Wunderbaum et cet autre groupe idiosyncrasique. La boutique chaleureuse. Cette fois, il ne s'agit pas de la vie privée mise en danger par les médias numériques, mais de la vie privée au théâtre : que se passe-t-il lorsque le public vit une expérience commune ? Le spectacle en plein air 'The Coming of Xia' sur l'île de Java est une recherche par les acteurs et le public d'une société alternative. Beaucoup de philosophie, qui culmine dans une vision illimitée de la société.

Joël Pommerat dans "Ça ira (1) Fin de Louis, Compagnie Louis Brouillard. Photo Elizabeth Carecchio
Joël Pommerat dans 'Ça ira (1) Fin de Louis', Compagnie Louis Brouillard. Photo Elizabeth Carecchio

Le dramaturge français Joël Pommerat se produit en 'Ça ira (1) Fin de Louis' vois et entends les discussions pendant la Révolution française sur les rapports de force. Elles se révèlent être d'une surprenante actualité.

Andriessen

Le nom de l'ancien directeur artistique du Holland Festival, Pierre Audi, n'a pas disparu. Il dirige l'opéra Théâtre du mondede Louis Andriessen. Il s'agit d'une première mondiale, interprétée par De Nationale Opera, sous la direction de Reinbert de Leeuw. Dans cette production, il collabore avec le Frères Quaydeux artistes vidéo américains. Le théâtre Carré sert de cadre au monde onirique d'Athanasius Kircher, le dernier homme universel de la Renaissance.

Cinquante pour l'avenir - Kronos Quartet. Photo Erik Kabik
Cinquante pour l'avenir - Kronos Quartet. Photo Erik Kabik

Il s'agit également Kronos Quartet, qui joue un répertoire innovant depuis 40 ans, est très présent au festival. Un projet de cinq ans démarre cette année, Cinquante pour l'avenir. Dans ce cadre, le quatuor à cordes commande chaque année une œuvre à dix compositeurs. Le festival présentera la première mondiale d'un quatuor composé dans ce contexte par Merlijn Twaalfhoven. En outre, le Kronos jouera de la musique de Laurie Andersen et d'autres compositeurs. En tant qu'octuor occasionnel avec le Dutch Quatuor Ragazze il présentera la première mondiale d'une nouvelle œuvre de Yannis Kyriakides. En outre, le public aura la chance de découvrir les coulisses de la pratique du quatuor à cordes lors d'un certain nombre d'ateliers publics donnés par le quatuor Kronos à d'autres quatuors.

Classique

Le fait que le programme soit au cœur de notre époque est également démontré par le fait qu'il ne comporte que très peu de noms de vieux maîtres. S'ils apparaissent, ce n'est que dans un cadre moderne : l'opéra de Tchaïkovski 'Pique Dame' par De Nationale Opera et l'oratorio de Haydn 'Die Schöpfung' par Collegium Vocale Gent et l'orchestre baroque B'Rock. Cette production comprend également un film réalisé par l'artiste berlinois pour accompagner cette musique. Julian Rosefeldt, qui montre le monde idéal de l'histoire de la création à côté du monde tel que l'homme l'a modifié.

Installation de concert " Die Schöpfung " (Haydn), Collegium Vocale Gent et orchestre baroque B'Rock avec film de Julian Rosefeldt. Photo copyright Wonge Bergmann Ruhrtriennale 2015
Installation de concert " Die Schöpfung " (Haydn), Collegium Vocale Gent et orchestre baroque B'Rock avec film de Julian Rosefeldt. Photo copyright Wonge Bergmann Ruhrtriennale 2015

Il n'y a pas que des spectacles européens au programme. 'Le bord de l'Europe signifie aussi regarder au-delà des frontières européennes. Ceci, à son tour, est parfaitement parallèle à la préférence du Holland Festival pour les projets collaboratifs et les productions transfrontalières. L'arrivée de l'Orchestre national syrien pour la musique arabe sera particulière. Les musiciens de l'ancien orchestre syrien se sont perdus de vue à cause de la guerre dans leur pays. Ils seront réunis du monde entier pour la première fois depuis 2010 à l'initiative du Holland Festival.

Akram Khan

Les influences bengalies sont visibles dans Jusqu'aux LionsUn spectacle de danse de la compagnie Akram Khan. Mettant en vedette un mélange de danse indienne Danse kathak et moderne, le chorégraphe Khan montre l'évolution du corps, du jeune au vieux, de l'homme à la femme. C'est la dernière fois que le célèbre danseur lui-même apparaît sur scène.

Comme l'année dernière, le Holland Festival se soucie des instruments de musique menacés d'extinction. L'année dernière, l'action 'Sauvez le basson' a été lancée, ce qui a donné lieu à un grand nombre de nouvelles compositions, interprétées cette année par Pascal Gallois. Parallèlement, la nouvelle action 'Sauvez le cor' sera lancée, une autre belle initiative pour redonner vie à un instrument qui tient une place indispensable dans la musique classique occidentale.

En plus de cette prise, le programme comprend de nombreux points forts, complétés par de nombreux programmes contextuels. Le festival a publié une brochure à la fois belle et pratique.

Holland Festival 2016, du 4 au 26 juin dans différents lieux à Amsterdam : www.hollandfestival.nl

Maarten Baanders

Journaliste artistique free-lance au Leidsch Dagblad. Jusqu'en juin 2012, employée du marketing et des relations publiques au LAKtheater de Leiden.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5€ / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais