Aller au contenu

Le sociologue Roy Kemmers : "Ce ne sont pas les institutions culturelles qu'il faut protéger, mais les valeurs qu'elles représentent.

"Le malaise des électeurs qui ont donné 37 sièges à Wilders n'est pas résolu par la position de pouvoir que le PVV a maintenant atteinte." Roy Kemmers (43 ans) est professeur associé à la faculté de sociologie de l'université Erasmus de Rotterdam. Le mardi 28 novembre, il a écrit un article d'opinion dans De Volkskrant, abordant la montée du populisme. Il a obtenu son doctorat sur le sujet l'année dernière, avec des recherches dans lesquelles il s'est principalement entretenu avec des électeurs du PVV et des personnes qui n'ont délibérément pas voté. 

Dans le Article du Volkskrant Kemmers a clairement indiqué que les populistes ont réussi à rendre leur récit attrayant pour les personnes ayant un mécontentement parfois tout à fait compréhensible sur le fonctionnement de la presse, du système judiciaire ou de la fonction publique. "Il appartient donc à ces institutions de prendre les gens et leur mécontentement au sérieux avant tout, sans exclure ces personnes."

La stigmatisation n'est pas justifiée

Une raison suffisante pour que Culture Press s'entretienne avec Kemmers. Bien qu'il ne soit pas sociologue culturel, ses conclusions peuvent également donner un aperçu de la manière dont le secteur culturel peut jouer un rôle pour combler le fossé entre le "peuple" et l'"élite". Avec la menace, brandie notamment par Wilders, de voir le modèle actuel de subventions à l'art prendre fin, cette question est d'autant plus d'actualité. 

"Peut-être faut-il être un peu plus exigeant dans la compréhension de ce que vous considérez comme de l'art de haute qualité. La stigmatisation d'autres groupes n'est pas justifiée." 

Pas d'abandon

"Les gens qui choisissent les populistes maintenant ne sont pas des décrocheurs, mais des gens qui font de leur mieux pour accomplir leur citoyenneté. Simplement, pas de la manière dont l'establishment le souhaite. Mais ils sont critiques à l'égard des médias, s'intéressent à la politique et suivent tout." 

Nous parlons de culture pop, de journaux d'élite, de Beyoncé, de haute culture. Et de la musique folklorique traditionnelle néerlandaise qui règne en maître dans les soirées étudiantes. 

Faut-il abaisser les exigences pour les œuvres d'art qui sont si fragiles qu'elles ne peuvent survivre par elles-mêmes ? Écoute le podcast pour entendre ce que Roy Kemmers a à dire à ce sujet. "C'est un choix politique et moral de subventionner, en tant que société. La société est alors ce que la société subventionne."

Écoute le podcast ici.

La presse culturelle fonctionne différemment. C'est toi qui décides de la valeur de cette histoire !

C'est bien que tu aies lu jusqu'ici. Tu lisais déjà à l'heure qu'il est histoires de cet auteur. Montre ton appréciation avec un petit don!

don
Faire un don

Pourquoi faire un don ?

Nous sommes convaincus qu'un bon journalisme d'investigation et des informations de fond expertes sont essentiels pour un secteur culturel sain. Souvent, les journaux et les autres médias, anciens et nouveaux, n'ont ni la place ni le temps pour cela. Culture Press veut offrir cet espace et ce temps, et nous voulons qu'il en soit ainsi pour tout le monde. Que tu sois riche ou pauvre. C'est pourquoi nous voulons que ce site reste gratuit autant que possible. Cela coûte de l'argent, beaucoup d'argent. Merci à dons Grâce à des lecteurs comme vous, nous pouvons continuer à exister et nous rendre compte de l'importance que les lecteurs nous accordent. De plus, nous pensons que c'est la meilleure façon possible de garder un journalisme indépendant. C'est ainsi que Culture Press existe depuis 2009 : grâce aux lecteurs qui s'approprient ainsi un peu ce lieu indispensable !

Tu peux aussi Devenir membreEt transforme ton don unique en un soutien durable !

Wijbrand Schaap

Journaliste culturel depuis 1996. A travaillé comme critique de théâtre, chroniqueur et reporter pour Algemeen Dagblad, Utrechts Nieuwsblad, Rotterdams Dagblad, Parool et des journaux régionaux par l'intermédiaire d'Associated Press Services. Interviews pour TheaterMaker, Theatererkrant Magazine, Ons Erfdeel, Boekman. Auteur de podcasts, il aime expérimenter les nouveaux médias. Culture Press est l'enfant que j'ai mis au monde en 2009. Partenaire de vie de Suzanne Brink Colocataire d'Edje, Fonzie et Rufus. Cherche et trouve-moi sur Mastodon.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5 / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais