Aller au contenu

Les sombres coulisses de l'esprit. Philippe Claudel dissèque avec maestria le comportement humain dans son nouveau roman 'Twilight'

Dans son nouveau roman Crépuscule Comme toujours, Philippe Claudel dissèque les pulsions obscures de l'homme.

L'auteur français Philippe Claudel n'a pas une vision trop joyeuse de l'humanité, comme le montrent ses romans aux récits passionnants. Crépuscule est la dernière pousse sur l'arbre impressionnant de son œuvre, et s'y intègre parfaitement. Comme il l'a fait dans des romans antérieurs tels que Âmes grises (2003), Rapport de Brodeck (2007) ou, par exemple Archipel du chien(2018), il expose à nouveau avec une extrême précision les machinations opportunistes qui se cachent derrière le comportement humain.

Même les personnes les plus pacifiques ont des arrière-salles obscures dans leur cerveau, écrit Claudel. 'Et il suffit de peu de choses, d'un bref moment de faiblesse, d'une coïncidence stupide, d'un simple mot, pour faire sauter les verrous de ces lieux infernaux et déchaîner des forces plus féroces que tu ne le soupçonnerais jamais.'

Petite étincelle

Le policier Nourio et l'adjoint Baraj font respecter la loi dans un petit village de montagne situé dans un empire quelque part en Europe. Ils n'ont généralement pas grand-chose à faire, mais un jour, le pasteur est assassiné. L'imam sent le coup de pinceau : on ne manquera pas de le reprocher à sa petite communauté. Car même si une minorité semble apparemment acceptée, la plupart du temps, il n'y a au mieux que de la tolérance, et il suffit alors d'une petite étincelle pour que l'union fasse place à l'inimitié.

Nourio, un homme maigre, hautain et sursexué, pense cependant que ce ne sera pas si grave et voit surtout une occasion d'améliorer son propre profil. Mais il ne faut en effet pas longtemps pour que des histoires commencent à circuler, qu'un porcelet étranglé soit pendu devant la porte de la mosquée et que les maisons des familles musulmanes soient barbouillées de sang.

Peu à peu, Nourio comprend qu'il est peut-être moins souhaitable de découvrir la vérité que de créer une "vérité réalisable" pour rétablir la paix. Si un bouc émissaire facile est disponible, pourquoi ne pas l'utiliser ?

Chaîne de violence

Alors qu'une chaîne de violence se met en place, le policier, qui lui-même n'a pas le cœur pur, découvre qu'il n'est lui aussi qu'un rouage d'une machinerie sur laquelle il n'a que peu de prise.

Dès la première page, il est clair que les choses vont mal tourner. Mais Claudel ne serait pas Claudel s'il n'y avait pas aussi la lumière occasionnelle qui perce l'obscurité. Ne serait-ce que grâce à ses personnages inoubliables, sa narration évocatrice et son style somptueux.

Philippe Claudel, Crépuscule (414 p.)
Traduit du français par Manik Sarkar
De Bezige Bij, €24.99

La presse culturelle fonctionne différemment. C'est toi qui décides de la valeur de cette histoire !

C'est bien que tu aies lu jusqu'ici. Tu lisais déjà à l'heure qu'il est histoires de cet auteur. Montre ton appréciation avec un petit don!

don
Faire un don

Pourquoi faire un don ?

Nous sommes convaincus qu'un bon journalisme d'investigation et des informations de fond expertes sont essentiels pour un secteur culturel sain. Souvent, les journaux et les autres médias, anciens et nouveaux, n'ont ni la place ni le temps pour cela. Culture Press veut offrir cet espace et ce temps, et nous voulons qu'il en soit ainsi pour tout le monde. Que tu sois riche ou pauvre. C'est pourquoi nous voulons que ce site reste gratuit autant que possible. Cela coûte de l'argent, beaucoup d'argent. Merci à dons Grâce à des lecteurs comme vous, nous pouvons continuer à exister et nous rendre compte de l'importance que les lecteurs nous accordent. De plus, nous pensons que c'est la meilleure façon possible de garder un journalisme indépendant. C'est ainsi que Culture Press existe depuis 2009 : grâce aux lecteurs qui s'approprient ainsi un peu ce lieu indispensable !

Tu peux aussi Devenir membreEt transforme ton don unique en un soutien durable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Quattro Mani

Le photographe Marc Brester et le journaliste Vivian de Gier savent lire et écrire l'un avec l'autre - littéralement. En tant que partenaires de crime, ils parcourent le monde pour divers médias, pour des critiques de la meilleure littérature et des entretiens personnels avec les écrivains qui comptent. En avance sur les troupes et au-delà de l'illusion du jour.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5 / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais