Aller au contenu

Tout doit d'abord mal tourner


J'ai commencé à travailler en intérim à une époque où tu étais un peu un connard si tu étais étudiant ou si tu venais d'étudier, parce que l'imitation du corps ball de Jiskefet était d'une popularité sans précédent. Ainsi, une salutation courante parmi les employés réguliers qui voulaient être gentils était 'Hey dick ! Tu as baisé ? Ceux qui découvraient que j'écrivais de la poésie ajoutaient généralement : "Comment va ton bóek, mec ?".

Ce qui s'est surtout perdu dans les rires autour d'un café, c'est la nuance que je n'avais rien à voir avec la vie en société. Je me suis retrouvée dans des cercles d'étudiants en littérature majoritairement féminins et orientés LGBT, et je me suis sentie quelque peu rejetée comme un type d'étudiant que je n'étais pas.

Vingt-cinq ans plus tard, je me rends compte qu'il y avait plus de choses que je n'osais l'admettre. J'appartenais au club étonnamment nombreux des étudiants auxquels tu te laves automatiquement si tu ne veux appartenir à rien. C'est tout autant un club avec des mœurs et des codes, mais je ne l'ai vu que plus tard. Plus tard encore, j'ai découvert que la plupart des gens finissent par se transformer en ce qu'ils n'allaient jamais être. Dans les secteurs où travaillent aujourd'hui les alternants d'autrefois, le réseautage, le bouillonnement et l'arrangement se font avec un népotisme, un empressement et un professionnalisme dont ils pourraient s'inspirer au sein des corpora.

Moi-même, j'étais seul, désespéré et totalement réticent à obtenir mon diplôme, même si je devais le faire rapidement, lorsque je me suis engagé comme intérimaire dans la salle de courrier de la compagnie d'assurance de l'époque, l'AMEV (qui signifiait "Tout doit aller de travers d'abord", comme me l'a expliqué le personnel). Tous les après-midi, je triais les envois de courrier, un travail que l'on peut faire si l'on sait compter jusqu'à dix. Le service du courrier était tellement sociable que je me suis épanouie malgré moi. Travailler sur ma thèse tous les matins et trier le courrier tous les après-midi, cacheter à la machine des milliers de lettres et faire des colis, s'est avéré être la combinaison parfaite.

Et c'est ainsi que l'une des périodes les plus malheureuses de mon existence s'est transformée en une vie plus ou moins ordonnée, au cours de laquelle j'ai enfin pu rassembler le courage nécessaire pour obtenir mon diplôme et commencer à faire tout ce dont j'avais eu si ridiculement peur pendant tout ce temps.

Étiquettes:

Ingmar Heytze

Né en 1970 à Utrecht. Poète. Premier philosophe maison du Centraal Museum (1999-2000) et premier poète de la ville d'Utrecht (2009-2011). A écrit des chroniques anti-sportives pour le Volkskrant pendant deux ans et des chroniques pour le (AD) Utrechts Nieuwsblad pendant vingt ans. Travaille actuellement pour Onze Taal. A écrit une quinzaine de livres de poésie et travaille toujours à de nouvelles œuvres. A remporté le prix C.C.S. Crone en 2008 pour l'ensemble de son œuvre et a reçu le Maartenspenning de la ville d'Utrecht en 2016.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5€ / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36€ / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais