Aller au contenu

Le mangeur de terre voit la vérité dure et nue

Le premier roman sombre et plein de suspense Manger la terre de Dolores Reyes amène le lecteur au bord de son siège.

Ceux qui dorment mal à cause de films passionnants peuvent Manger la terreLe premier roman pénétrant de l'Argentine Dolores Reyes ne doit pas être lu juste avant l'heure du coucher. Car il s'agit d'une histoire macabre qui nous prend aux tripes. La narratrice est une jeune fille laissée seule avec son frère aîné Walter après la mort de leur mère.

La jeune fille a un don particulier ; lorsqu'elle mange de la terre, elle voit en vision ce qui est arrivé à quelqu'un et où. À l'enterrement de sa mère, elle met un peu de terre dans sa bouche : "Ils l'ont battue. Je vois les coups mais je ne les sens pas. Les poings bouillonnants qui font des trous dans sa chair. Je vois papa, des mains semblables aux miennes, des bras forts auxquels est attaché le poing qui s'enfonce dans votre cœur et votre chair comme un hameçon. Et quelque chose qui s'écoule, comme une rivière.

L'écrivaine argentine Dolores Reyes

Dans le quartier pauvre de la ville où vivent la jeune fille et Walter, la violence et les meurtres sont monnaie courante. Lorsque son professeur Ana, que 'Earth Eater' aimait beaucoup, disparaît, elle sait où la police peut trouver son corps. Mais Ana ne cesse de frapper à sa porte dans la nuit. 'Ses os n'étaient pas apprivoisés comme des animaux domestiques, ils me hantaient, revenaient bouillonnants de l'énergie dévastatrice de ceux qui se battent pour la justice.'

De plus en plus de gens demandent l'aide de la mangeuse de terre pour savoir ce qui est arrivé à leurs proches. Souvent, cette personne est déjà morte ; dans certains cas, la jeune fille peut empêcher la mort de quelqu'un. En même temps, son don effraie les gens et met même parfois Walter et elle en danger, car tout le monde ne tient pas à la vérité. Mentalement, toute la misère qu'elle voit lui tombe dessus de plus en plus durement.

Lorsque le livre a été publié en 2019, le journal espagnol. El País nommé meilleur roman en langue espagnole de l'année. Manger la terre est un roman fascinant, réaliste et magique, avec beaucoup de tension sous-cutanée. Dans cette histoire pleine de noirceur, de belles phrases et métaphores s'allument comme des lucioles dans l'obscurité. Reyes esquisse un monde glacial, mais l'amour inconditionnel entre le frère et la sœur apporte un peu de chaleur. Un roman qu'il est facile de terminer, mais pas facile d'oublier.

Bon à savoir Bon à savoir
Dolores Reyes, Nourriture de la terre. Traduit par Lisa Thunnissen. Wereldbibliotheek, 160 p., 19,99 €.

 

J'apprécie cet article !

Blij met dit verhaal? Laat je waardering blijken met een kleine bijdrage! Zo help je onafhankelijke cultuurjournalistiek in stand houden. (Zie je geen knop hieronder, gebruik dan deze link: don!)

Vlot doneren
Faire un don

Pourquoi faire un don ?

Nous sommes convaincus qu'un bon journalisme d'investigation et des informations de fond expertes sont essentiels pour un secteur culturel sain. Il n'y a pas toujours l'espace et le temps pour cela. Culture Press veut fournir cet espace et ce temps, et les rendre accessibles à tous GRATUITEMENT ! Que tu sois riche ou pauvre. Merci à dons Grâce à des lecteurs comme toi, nous pouvons continuer à exister. C'est ainsi que Culture Press existe depuis 2009 !

Tu peux aussi Devenir membreEt transforme ton don unique en un soutien durable !

Étiquettes:

Wijbrand Schaap

Journaliste culturel depuis 1996. A travaillé comme critique de théâtre, chroniqueur et reporter pour Algemeen Dagblad, Utrechts Nieuwsblad, Rotterdams Dagblad, Parool et des journaux régionaux par l'intermédiaire d'Associated Press Services. Interviews pour TheaterMaker, Theatererkrant Magazine, Ons Erfdeel, Boekman. Auteur de podcasts, il aime expérimenter les nouveaux médias. Culture Press est l'enfant que j'ai mis au monde en 2009. Partenaire de vie de Suzanne Brink Colocataire d'Edje, Fonzie et Rufus. Cherche et trouve-moi sur Mastodon.Voir les messages de l'auteur

Adhésion privée (mois)
5 / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais