Aller au contenu

Marc Albrecht

Tannhäuser au DNO : pas du théâtre de metteur en scène, mais un regard subtil sur l'hypocrisie entourant l'amour courtois et l'amour terrestre.

Une pétition a récemment été lancée pour le rétablissement de l'accréditation presse d'Olivier Keegel par l'Opéra national. Les cartes de presse lui ont été refusées parce qu'il a fréquemment exprimé des opinions négatives sur les choix de programme de Pierre Audi sur le blog Operagazet et dans Het Parool. En outre, il a dénoncé son penchant pour le "théâtre du metteur en scène", dans lequel, selon lui, le contenu devient la proie d'un... 

Un homme plus fort que le destin ? Oublie-le ! - Oedipe par George Enescu à #DNO

Toute personne souhaitant franchir les portes de Thèbes doit résoudre l'énigme du Sphinx. Ceux qui échouent meurent d'une mort irrévocable, leurs os s'évanouissant dans le charnier qui l'entoure. Œdipe la défie, déterminé à sauver la ville. 'Nommez quelqu'un ou quelque chose de plus puissant que le Destin !', oracle le Sphinx depuis son monomoteur. Homme !", jubile Œdipe. Ce à quoi . 

La mise en scène de Wozzeck par Warlikowski est impressionnante, mais ne te prend pas à la gorge

Nous devons être performants, dès notre plus jeune âge. Si tu ne t'y plies pas, tu seras mis à l'écart. C'est l'idée maîtresse de l'opéra Wozzeck d'Alban Berg, actuellement à l'affiche de l'Opéra national, dans une mise en scène de Krzystof Warlikowski. Cet innovateur du théâtre polonais a transformé l'un des opéras les plus dramatiques de l'histoire de la musique en une fascinante comédie musicale... 

Les décors volent la vedette à Parsifal de l'Opéra national

La basse autrichienne Günther Groissböck a reçu les plus gros applaudissements dans Parsifal le jeudi 15 décembre, pour son rôle de Gurnemanz. La soprano russe Elena Pankratova est arrivée juste derrière. Elle a signé pour la partie vocale de Kundry, qui a pris forme sur scène en la personne de l'assistante de direction Astrid van den Akker. Cependant, à en juger par les applaudissements assourdissants, c'est le public qui... 

Concert du jubilé #DNO : des muscles inutilement gonflés

Je me sens floué", a déclaré l'homme à côté de moi lorsque nous avons quitté l'auditorium entre dix heures et neuf heures et demie. Il avait fait tout le chemin depuis Tilburg jusqu'au Stopera pour assister au concert qui a clôturé le 50e anniversaire de l'opéra national le mercredi 29 juin. Cela me prendra encore plus de temps que le concert n'en a duré, entracte compris", a-t-il grommelé. Il n'avait d'ailleurs pas grand-chose à dire sur l'offre elle-même. Et ce, alors qu'autour de nous, le public était debout sur son siège pour acclamer la soprano de renommée internationale Eva-Maria Westbroek.

Don Giovanni fait face à un sérieux plombé à l'Opéra national

Pour un dramma giocoso, il y avait bien peu de raisons de rire lors de la représentation de Don Giovanni par De Nationale Opera le mardi 10 mai. Cette production, reprise du festival de Salzbourg, est alourdie par un sérieux plombant, exacerbé par le turbo-Mozart que nous présentent le chef d'orchestre Marc Albrecht et l'Orchestre philharmonique des Pays-Bas. Malgré ses tempi souvent punitifs, le... 

Oublie ce cygne. Mais où est Lohengrin ? ****

Ces étoiles dans les commentaires. J'aimerais savoir comment tu les as obtenues. Explique.

Goed. De eerste dertig minuten van Wagners Lohengrin bij De Nationale Opera zijn onvergetelijk. Eerst het Vorspiel met gesloten doek, hartverscheurend mooi gespeeld door het Nederlands Philharmonisch Orkest dat onder leiding van Marc Albrecht aan elke nuance recht doet. Sinds Abbado hoorden we het niet zo indrukwekkend en…

La première mondiale scénique Gurre-Lieder est un triomphe pour Pierre Audi et Marc Albrecht

Nous avons dû attendre plus d'un siècle, mais enfin, l'œuvre d'Arnold Schoenberg a été publiée. Gurre-Lieder Il faut aussi voir ce qui se passe. Il est surprenant de constater que ce n'est pas le cas. Selon certaines informations, le compositeur était contre, car il s'agit d'une cantate. Cependant, le metteur en scène Pierre Audi et le chef d'orchestre Marc Albrecht montrent de manière très convaincante avec cette première mondiale scénique que... Gurre-Lieder cache un opéra qui aspire à la lumière de la scène.

Soirée Strauss d'une ampleur sans précédent : Arabella comme vorspiel de Scènes de mariage

Sur la musique peut-être la plus belle écrite par Strauss, Arabella descend les escaliers et tend un verre d'eau à Mandryka. Leurs fiançailles sont ainsi scellées. Mais derrière le couple d'amoureux s'ouvre un espace d'un noir d'encre dans lequel ils disparaissent tous les deux.

Effroyablement prévisible ou provocateur ? Le Joueur au Nederlandse Opera

Le Joueur de Prokofiev est une heure et demie de théâtre, puis après l'entracte, il devient vraiment de l'opéra. Cela n'est pas dû aux solistes, ni à la mise en scène ou aux décors, et encore moins à l'excellent Residentie Orkest dirigé par Marc Albrecht. Peut-être la musique et le livret sont-ils trop ingénieux, Prokofiev était-il trop fidèle au livre de Dostoïevski pour en faire un véritable opéra. Et peut-être qu'Andrea Breth est un trop bon metteur en scène pour cet opéra. "Regarde particulièrement les surtitres", m'a-t-elle dit juste avant la première, "pour ne rien manquer".

Meistersinger @HollandFestival ne convainc que sur le plan musical.

Festival de Hollande Festival de Hollande

Le chevalier lâche bat le fétichiste de la règle sans talent avec l'aide du sage cordonnier et gagne le concours de chant et la main de la fille coquette de l'orfèvre. Ou bien : un garçon rencontre une fille dans les rues de Nuremberg et décide de participer à la version locale de Nuremberg's got talent. Le jury le renvoie, mais il obtient le vote du public. Wagner ne serait pas Wagner, cependant, s'il ne prenait pas environ cinq heures pour cette histoire.

Die Zauberflöte II - Accablant, mais alors ?

Zauberflöte

Il y a deux ans, il a été acclamé pour sa mise en scène de Le cœur d'un chien par Alexander Raskatov, il est maintenant richement apprécié pour sa production de l'opéra de Mozart. Die Zauberflöte. La première a eu lieu la semaine dernière à L'Opéra des Pays-Bas et hier soir aussi, le public à guichets fermés a répondu avec enthousiasme. Pourtant, les attentes élevées n'ont pas été tout à fait satisfaites.

Simon McBurney rend Die Zauberflöte magique

Een geluidstechnicus die op het podium met propjes papier oorverdovende klanken maakt. Poppenspel dat naadloos overgaat in filmprojecties en zangers die gedubbeld worden door acteurs. Een oersimpel toneel op het toneel dat echter wel degelijk hightech is. Een voorstelling in een van de grootste zalen van ons land, die echter doet denken aan een vlakke vloer voorstelling. Een vlakke vloer die wel alle kanten op kan bewegen, en even gemakkelijk een helling of een plafond kan zijn, dat dan weer wel.

Der Schatzgräber II : Van Hove expose son cœur et ses faiblesses

“Die sprookjeswereld is nooit zo mijn wereld geweest,” verklaarde regisseur Ivo van Hove voor de première van Schrekers sprookjesopera Der Schatzgräber. Opmerkelijk, want Van Hove en zijn vaste scenograaf Jan Versweyveld waren bij De Nederlandse Opera eerder verantwoordelijk voor Tsjaikovski’s Iolanta en Janáčeks De zaak Makropulos – ook eerder sprookjes dan grootse dramatische werken.

Photo : Monika Rittershaus

Der Schatzgräber I : une musique foudroyante, une mise en scène d'une sécheresse glaçante.

L'Opéra des Pays-Bas opent het seizoen met een zelden uitgevoerde opera van Franz Schreker, waarin heidense en christelijke thema’s door elkaar lopen. De schitterende muziek wordt weersproken door de kille regie, waardoor identificatie met de personages uitblijft.

Elektra : seules cinq chanteuses dans le monde peuvent tenir ce rôle. Linda Watson chante de façon cinglante et nietzschéenne.

De vierde reprise van Elektra door De Nederlandse Opera is over de helft. In de laatste voorstellingen nemen twee verse dramatische sopranen het stokje over. Waarom wordt een opera hernomen, zelfs maar liefst vier keer? Bij de slaapverwekkende Don Giovanni in het vorige seizoen van De Nederlandse Opera – ook al een reprise – was dit misschien een logische vraag. Het besluit bleek… 

Adhésion privée (mois)
5 / Maand
Pour les personnes physiques et les travailleurs indépendants.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Propre compte mastodonte
Accès à nos archives
Petite adhésion (mois)
18 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est inférieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Un bulletin d'information premium
Tous nos podcasts
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Publie toi-même des communiqués de presse
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Adhésion importante (mois)
36 / Maand
Pour les institutions culturelles dont le chiffre d'affaires/subvention est supérieur à 250 000 € par an.
Pas de bannières gênantes
Une lettre d'information spéciale
Ton propre compte Mastodon
Accès aux archives
Partager les communiqués de presse avec notre public
Une attention particulière dans la couverture médiatique
Bulletin d'information Premium (substack)
5 abonnements d'essai
Tous nos podcasts

Les paiements sont effectués via iDeal, Paypal, carte de crédit, Bancontact ou prélèvement automatique. Si tu préfères payer manuellement, sur la base d'une facture établie à l'avance, nous facturons des frais administratifs de 10€

*Uniquement pour l'adhésion annuelle ou après 12 paiements mensuels

fr_FRFrançais